Nachhaltig gegen Hunger - contre la faim e. V.
Gemeinnütziger Verein mit Sitz in Göttingen

copyright Nachhaltig gegen Hunger - contre la faim e.V., dernière actualisation, mai 2017


PROJETS

Les activités de notre ONG sont concentrées en ce moment sur la Côte d'Ivoire où nous disposons de multiples contacts personnels avec des Ivoiriens qui, de leur part, ont fondé une ONG du même nom et qui aident dans l'identification et la réalisation de nos projets. Ces partenaires et l'accompagnement continu et personnel des projets pendant les phases de l'évaluation et réalisation expliquent le succès relativement grand de notre travail ainsi que le pourcentage réduit des moyens qui n'entrent pas directement dans les projets.

DEUTSCH

Projets en cours ou planifiés

Projets terminés

Projets en cours ou planifiés (2017/18)

Construction d’une école à Tiékou

Alimatou
Logement typique avec des enfants (2016)

Après des entretiens avec la population du village de Tiékou (centre de la CI, 250 kms d’Abidjan) NGH-Abidjan et NGH-Göttingen ont décidé la construction d’une école primaire avec six salles. En 2017, les moyens financiers n’étaient pas encore octroyés.


Bâtiment de l’école devenue trop petite (2016)

Rencontre de NGH avec les responsables du village
 

Dr. Saavedra (NGH-Göttingen) parle avec les enfants (2016)

Les enfants de l’école primaire surchargée : p.ex. il y a 130 élèves à la première classe bien que cette salle soit conçue pour seulement 50 élèves
TOP


Construction d’une école à Léléblé

A Léléblé, NGH avait déjà construit une école en 2011. Néanmoins, celle-ci ne suffit plus à la demande actuelle. C’est pourquoi la construction d’une nouvelle école à 2 kms de l’ancienne école est envisagée. Les moyens financiers furent demandés.
Les „salles“ provisoires doivent urgemment être remplacées
 
La cour de l’école construite en 2011 par NGH. Cette école ne peut plus satisfaire la demande énorme. TOP



Equipement d’une salle d’ordinateurs destiné à la salle multimédia du centre scolaire à Léléblé

La remise solennelle des six ordinateurs robustes (=don de Rotary International) est prévue au cours des mois de mai/juin 2017. La salle multimédia construite par NGH est sécurisée.

  TOP


Aide à Alimatou, la fille sans mains

En juillet/août 2015 Alimatou était à Göttingen où elle a subi des examens à l’Institut de Neurorehabilitation Engeneering de l’université. L’aide financière des donateurs privés tombe sur un sol fertile puisque Alimatou se trouve en 2016/17 déjà en Troisième, car elle a pu sauter encore une fois une classe. Ainsi, à la fin scolaire de cette année, elle passera vraisemblablement l’examen du BEPC qui lui permettra de commencer le lycée.

Pendant son séjour à Göttingen elle a pu s’acheter une machine à coudre et une machine overlock qui lui servent, avec l’aide de sa famille, à ouvrir un petit atelier de couture. L’ambassade d’Allemagne l’aide dans ses projets.

 

Alimatou essaie les prothèses bioniques à Göttingen (2015)

Alimatou en uniforme scolaire dans sa mercerie/son atelier (2016)

Alimatou avec les cheveux courts obligés à l’école. A côté d’elle A. Callegaro de l’ambassade d’Allemagne (2016)
TOP


Culture de manioc et production d’attiéké

La culture de manioc et son transformation à attiéké avec une broyeuse et un équipement de séchage est surtout destinée aux cantines scolaires d’Ando, Bac et Léléblé. Pourtant, une partie est prévue pour la vente. TOP

Coopération avec le „Centre Amigo“

Le Centre est une institution de l’église catholique qui s’occupe des enfants et des jeunes en difficulté. Dès la fin des années 90 à peu près 400 enfants/jeunes sont passés par le centre où ils sont alphabétisés et apprennent un métier.

Les jeunes fabriquent des meubles pour les écoles que NGH construit.
 

Des étables de lapins pour l’école à Assindi
TOP

Les Projets terminés

Construction des écoles primaires à Ando et Bac (Centre de la Côte d’Ivoire, ca. 400 kms au nord d’Abidjan)

Chaque école est prévue pour 300 élèves. En tout elles ont demandé un financement de € 380.000,-. A part les dons privés, la plus grande partie du financement provient du ministère de la Coopération d’Allemagne et de la fondation Bingo de l’Etat fédéral de la Basse-Saxe.

Chaque école comprend un forage avec une pompe à motricité humaine, 2 bâtiments avec 3 salles chacun, 1 bâtiment avec 8 latrines, 1 bâtiment avec salle multimédia (10 ordinateurs, 1 télé, 1 groupe électrogène), 1 bibliothèque avec livres, 1 terrain de sports (football, handball, basketball), 1 terrain avec carrousel, toboggan, balançoire, 1 jardin écolier.

Le ministère de l’éducation a affecté les enseignants avec l’année scolaire 2016/17. L’inauguration et la remise des clés des deux écoles se sont réalisées en septembre 2016. Le fonctionnement est garanti par le ministère.

Ando

 

Fête d’inauguration à Ando, sept. 2016. De gauche à droite : Le Sous-Préfet, l’Inspecteur de l’Enseignement Primaire, Dr. S. Saavedra. Roi traditionnel

Fête d’inauguration à Ando : Sous-Préfet, Dr. V. Jülich et Dr. A. Saavedra (les deux de NGH-Göttingen), A. Detoh (NGH-Abidjan)
   

Inauguration de l’école – au fond : un de deux bâtiments à trois salles – au premier plan : balançoire et poubelles

La nouvelle cantine scolaire à 150 places
 

La nouvelle salle d’ordinateurs éveille l’intérêt général

Les enfants en uniforme scolaire attendent très disciplinés leur premier cours d’éducation physique sur le nouveau terrain

Une nouvelle salle de classe
 

Fête d’inauguration. Au milieu de gauche: Le Préfet, Dr. A Saavedra, A. Callegaro (Ambassade d’Allemagne-Abidjan)

Les enfants attendent leur premier jour d’école dans les nouveaux bâtiments
 

Un enfant plante un avocatier – la protection de l’environnement appartient au programme scolaire

La salle d’ordinateurs avec carrelage

La pompe d’eau à motricité humaine n’est pas seulement à disposition des élèves. Tout le village s’en sert.
TOP



Projet d’extension à Assindi

Maternelle: construction de trois salles pour 90 enfants + meubles + matériel didactique + carrousel / balançoire / toboggan. 3 enseignants ont été affectés en septembre 2016. Equipement d’une salle multimédia avec 10 ordinateurs + 1 télé + 1 groupe électrogène + meubles + 1 bibliothèque avec livres et meubles. Equipement de la salle des professeurs
Les enfants de la maternelle observent avec étonnement les invités
 

Dr Saavedra (NGH-Göttingen) coupe le ruban et remet les clés de la maternelle au préfet.

La nouvelle bibliothèque de la maternelle
 

La nouvelle salle des professeurs

Remise de 10 ordinateurs + meubles. Les professeurs ont été formés pour apprendre leur utilisation aux élèves.

La bibliothèque de l’école primaire
 
Le jardin scolaire
Dessin et équipement (bêches, machettes, dabas, brouettes, arrosoirs) du jardin scolaire. Celui-ci servira à l’apprentissage et à fournir la cantine scolaire.

Le nouvel avocatier est arrosé
TOP


Construction d’une école primaire à Assindi (2015)

Au mois de septembre 2015l’ONG NGH pouvait remettre le projet de la construction d’une école à Assindi au ministère de l’éducation ivoirien. A l’acte solennel assistaient M. l’ambassadeur de l’Allemagne ainsi que des hauts responsables du ministère. Le projet se situe à à près de 400 km au nord-ouest d’Abidjan près de la frontière avec le Ghana. Les bénéficiaires en sont près de 600 élèves. Voici les détails :
Remise à neuf de 6 salles et un bureau en très mauvais état; construction de 6 nouvelles salles et un bureau ; construction de 12 toilettes ; construction d’un puits à grande profondeur dont aussi les villageois sont bénéficiaires ; construction d’une cantine scolaire pour 300 élèves ; construction de 4 maisons de professeur ; construction d’un bâtiment multimédia avec une salle de professeur, une bibliothèque et une salle d’ordinateurs. Début octobre 2015, les cours pouvaient commencer dans ces nouvelles installations avec des professeurs supplémentaires mutés à Assindi.
Le projet d’Assindi fut financé essentiellement par le ministère allemand de la coopération, la fondation Bingo Lotto de la Basse-Saxe (Allemagne) et par le club Rotary de Göttingen (=puits). Le volume total s’élève à € 262.000,-

 
TOP

Construction d’une maternelle à Guiendé (2015)



En septembre 2015 la nouvelle maternelle de Guiendé (380 km au nord-ouest d’Abidjan) fut remise au ministère ivoirien de l’éducation lors d’une cérémonie émouvante. La maternelle dispose de 3 salles pour près de 90 élèves. L’ONG NGH a financé ce projet avec l’aide de dons privés.








TOP

Construction d’une cantine scolaire à Adiaké (2015)

Egalement en septembre 2015 les clés d’une cantine scolaire à Adiaké (100 km à l’est d’Abidjan) furent remises par NGH au ministère de l’éducation. Cette cantine est prévue pour 300 élèves qui y mangent par roulement. Le financement provient entièrement de la fondation Bingo-Lotto de la Basse-Saxe (Allemagne).

 

  TOP

Soutien de petits cultivateurs de fleurs

Besprechung mit der Blumen-Kooperative

Blumengebinde

A partir de 2011 NGH soutenait l’association de petits cultivateurs « Bin Cadi » qui se trouve près de la petite ville d’Azaguié (40 km au nord d’Abidjan). Le soutien comprenait les trois volets suivants : a) conseil d’organisation, b) formation, c) aide financière. Par là, l’association réussit d’obtenir le statut légal d’une coopérative de production et commercialisation.

La vente des produits n’est pas orientée vers le marché international (comme planifié au début), mais vers le marché d’Abidjan où la demande est en hausse. Entre-temps, la coopérative travaille bien. De cette manière, une aide extérieure n’est plus nécessaire.

Ce projet a été financé par de nombreux donateurs privés et par la fondation Bingo-Lotto de la Basse-Saxe.

TOP

Réhabilitation et ampliation de l'école primaire de Léléblé (depuis 2010)

Le village Léléblé se trouve dans le centre de la Côte d'Ivoire à 200 kilomètre au nord-ouest d'Abidjan. C'est le centre d'une région de 10.000 habitants où le sous-équipement scolaire est chronique. L'école actuelle de Léléblé se compose de plusieurs salles provisoires qui en partie sont seulement protégées contre la pluie par des feuilles en plastique.

Le projet prévoit la réhabilitation et reconstruction de 9 salles ainsi que leur ameublement. En plus on envisage construire un restaurant scolaire, 9 toilettes, une salle de professeurs et 6 maisons de maîtres. En outre, la reconstruction du puits se révèle nécessaire.

Actuellement, l'école est fréquentée par 700 élèves. « Nachhaltig gegen Hunger - contre la faim » a signé un contrat avec le chef de village dans lequel les habitants se compromettent à aider dans la construction et à livrer certains matériaux  nécessaire. Le projet a trouvé l'accord de l'administration scolaire et de la province.

Le devis du projet décrit s'élève à € 140.500,-

Schule in Léléblé

Schule in Léléblé
TOP

Construction d'une école à Bayakro (2008 - 2009)

Le village Bayakro compte 5.000 habitants et se trouve au centre de la Côte d'Ivoire à 100 km à l'ouest de la ville Bouaké. Pendant la guerre civile de 2004/05 pratiquement la totalité de l'infrastructure du village a été détruite, parmi quoi aussi l'école primaire pour 500 enfants.

Après avoir obtenu l'aide financière de la fondation publique «BINGO» de la Basse-Saxe et du ministère allemand de la coopération les travaux de reconstruction et d'extension ont pu commencer en août 2008. En avril 2009, «NGH-contre la faim» a pu remettre l'école aux villageois en présence de nombreuses personnalités de la politique ivoirienne.

Schule in Bayaokro

Schule in Bayaokro
TOP

Envois réguliers de dons humanitaires (2006 - 2010)

En collaboration avec l'association «Arbeit und Dritte Welt» basée à Hildesheim NGH a envoyé plusieurs contenaires de dons sélectionnés en Côte d'Ivoire pour les distribuer aux personnes dans le besoin et aux institutions appropriées. Il s'agissait par exemple de chaises roulantes pour hôpitaux, de machines à coudre et d'outils pour des écoles profesionnelles et de materiel de cordonnerie.

Rollstühle
Werkbänke Schuhmacher Nämachinenübergabe TOP

Moulin à manioc (2004 - 2006)

Un groupe de femmes a pu bénéficier d'un moulin à manioc conçu et produit par l'association «Arbeit und Dritte Welt». Ces moulins ont permi aux femmes de produire de l'«attieké» (une sorte de semoule de manioc) à partir du manioc de leur production afin de le vendre. Ainsi elles ont franchi le pas d'une économie de subsistance vers une économie de marché.

Maniokmühle

Dr. Bruhns (NGH) lors de la remise du moulin à manioc

TOP

Construction d'une école à Thomasset (2005 - 2006)

Schule in Thomasset

Avec des fonds de la fondation publique «BINGO» de l'Etat fédéral de la Basse-Saxe, de la fondation «BONITA», des élèves du lycée Max-Planck de Göttingen et de nombreux donateurs individuels une école primaire dans le village Thomasset près d'Azaguié a été rénovée et construite en un temps record de 3 mois. Dans un acte solennel qui comptait avec la présence de l'ambassadeur de la RfA les nouvelles salles de classe pour 350 élèves ont été remises au chef de village par Dr. Saavedra (gérante de NGH).

TOP

Fabrication d'aliments pour animaux (2004 - 2011)

Futtermittelanlage

En 2004 NGH a pu construire une petite installation pour produire des aliments pour animaux. Cette installation moud et mélange le produit brut introduit. Elle se trouvait sur le terrain de l'université d'Abobo-Adjamé. Ici quelques chercheurs faisaient des expériences pour trouver la formule moins chère et plus appropriée pour alimenter les poissons, les porcs et les bœufs. Leur recherche était appuyée par l'organisation locale «Amigo».

La commercialisation des aliments se réalisait à travers d'une petite entreprise de service. Malheureusement ce projet a dû être abandonné à la mi-2011, car l'installation a été détruite durant la période troublée succédant l'élection présidentielle contestée d'octobre 2010.

TOP


Pisciculture pour enfants défavorises

Avec l’aide de quelques scientifiques de l’université Abobo-Adjamé (Abidjan), dès 2009 NGH a réussi de commencer un projet d’enseignement de pisciculture avec des enfants/jeunes qui vivaient dans la rue. Ce projet qui fonctionne dans le « Centre Abel » qui vise l’aide aux enfants marginalisés a été un succès, car depuis 2012 les enfants gagnent leur subsistance avec la vente des poissons. Ainsi, l’aide de NGH et des nombreux donateurs pouvait être arrêtée.

Jugendliche bei der Fischzucht TOP

Coopération avec l'université Abobo-Adjamé, Abidjan (2003 - 2011)

Chemie-Laboratorium

Abfallwirtschaftsseminar

Depuis l'année 2002 «NGH-contre la faim» coopère étroitement avec l'université d'Abobo-Adjamé (Abidjan). De cette coopération de nombreuses idées sont nées dont nous ne citons que quelques-unes à titre d'exemple :

  • L'envoi des instruments scientifiques et médicaux. Avec l'aide de différentes institutions (lycées techniques, police, sapeurs-pompiers , entreprises de déméééènagement, CHU de Göttingen) NGH a pu emballé le don de l'université dans six conteneurs de 40 pieds chacun pour l'envoyer à Abidjan. Parmi les instruments figuraient des instruments de l'institut de médecine légale de l'université qui fut démoli en 2007 et du CHU de Göttingen. La valeur de l'envoi fut estimée à Û 250.000,-. Entre autres, des chaises dentaires, des chambres froides pour des laboratoires de chimie et des hottes se trouvaient parmi les objets envoyés.
  • Organisation d'un séminaire international sur la gestion des déchets à l'université Abobo-Adjamé en mai 2008. Des chercheurs de différents pays de l'Afrique de l'Ouest ainsi que d'Allemangne, de France et de Belgique y ont participé. Le but était de formuler le programme pour des études de gestion de déchets proposées centralement pour toute l'Afrique de l'Ouest à université Abobo-Adjamé.
TOP

Assistance aux réfugiés de la guerre civile (2003 - 2006)

Pendant la guerre civile de 2003 à 2004 une partie considérable de l'infrastructure de la Côte d'Ivoire a été détruite et beaucoup d'ivoiriens se sont enfuis au sud du pays. Pour aider un groupe de 100 personnes, NGH a loué des maisons de travailleurs agricoles près de la ville d'Azaguié (40 kms au nord d'Abidjan). Après la reconstruction partielle du campement NGH y a installé les familles et leur a fourni un travail temporaire dans une plantation voisine. Cette mesure étant temporairement limitée, les familles sont rentrées dans leurs villages d'origine en 2006.

Flüchtlingslager TOP

Appui à une exploitation d'élevage

Rinder

Rinderbesamung

Le projet avait commencé en 2001 avec l'aide du ministère de l'agriculture de la Basse Saxe et visait à la transformation de l'exploitation vers la production laitière. Grâce à NGH la race locale N'Dama a pu être inséminée avec des spermes de la race allemande Angler. Malheureusement les circonstances obligeaient à un arrêt du projet, car l'exploitation se trouvait dans une région de la Côte d'Ivoire qui était affectée particulièrement fort de la guerre civile éclatée en 2002.

Comme la situation s'est améliorée dès 2008, NGH et le propriétaire ivoirien de l'exploitation pouvaient continuer le projet en important une trayeuse de l'Allemagne pour traire les animaux F 1 qui entre temps avaient l'âge de produire du lait. En plus, avec l'aide de NGH, s'est réalisé une modernisation de l'exploitation avec l'introduction d'un logiciel d'assistance qui facilite l'administration et la commercialisation.

D'une certaine manière il s'agit d'un projet pilote, car, en Côte d'Ivoire, il n'y a presque pas d'exploitation d'élevage dont l'objectif de production est le lait.

En augmentant la production laitière de 2 à 8 litres par jour NGH attend une influence positive dans l'alimentation déficitaire en protéines des enfants si on réussit à diffuser les expériences acquises.

TOP